Onen
Onen

Atelier Galerie : Mougins Village au 13 rue des Orfèvres

 

 

David Onen : en dehors du cadre

 

Depuis toujours, les artistes s'inspirent de la diversité qui les entoure. De la beauté d'un paysage ou d'une silhouette féminine, de la religion, de la vie, de la mort, de l'actualité. De toutes les peurs, les souffrances, les joies, les plaisirs, les désirs qui nourissent l'âme et qui font que nous nous sentons vivants.

 

David Onen est de cette lignée. Sa sensibilité et son insatiable créativité ne sauraient le démentir. Mais il n'est pas simplement un peintre qui reproduit la réalité à l'identique. David Onen est "un abstrait". Il transcende les normes artistiques. Il élargit le cercle de ses inspirations. Il ouvre le champ des possibles. 

 

Tout peut être peint.

David pose sur la toile des émotions, des sensations, des sentiments, comme personne ne l'avait imaginé avant lui. L'expression d'une odeur, d'un goût, d'un bruit, traverse le pinceau de l'artiste pour devenir une forme sur laquelle se posent des couleurs. Il ne dessine pas les vagues, pourtant nous reconnaissons la mer. Les lignes et les courbes s'entremêlent à mesure qu'elles passent par le coeur. Et soudain, l'on voit, devant nous, telle une vérité indéniable, la nature, le parfum d'une rencontre, un plat de notre grand-mère, la chaleur d'un feux, l'odeur de l'amour.

 

Christian MEIFFRET

 

 

Une fenêtre ouverte sur la Gastronomie

 

Onen n'intellectualise pas ses créations. Il les réalise instinctivement. La soudaineté et la spontanéité sont les facteurs essentiels de son processus créatif. C'est de cette façon qu'il peut esquisser en direct des effluves de parfum, de vin, de Cognac. Ou qu'il peint en public, lors de salons internationnaux de gastronomie, les plats des plus grands chef étoilés de la planète.

Son attirance pour les arts de la table, il la doit à ses années de travail dans le secteur de la sommellerie. Et cette sensibilité à très vite rencontré, comme un echos, l'intérêt des chefs du Monde entier ( Paris, Hong-Kong, Etas-Unis etc.). Pas vraiment étonnant, tant l'on trouve des similitudes entre la façon dont David cuisine ses tableaux et celle dont les chefs dessinent leurs plats.

Les grandes maisons de Champagne sollicitent le concours de David lorsqu'elles souhaitent organiser ce qu'elles nomment "des dégustations colorées)

Et plusieurs parfumeurs ont fait de ses toiles des emballages de flacon vendus à Paris.

 

Toujours à la recherche de nouvelles techniques, l'artiste puise dans la nature, la Femme (dont il aime dire avec un sourire qu'elles sont "objet de prédilection"), la vie quotidienne, des inspirations dont il ignore lui même si elles ont une limite.

 

Quand il marche dans la rue, c'est un homme. Quand il peint, c'est un peintre. Ce n'est pas un homme qui peint. mais c'est bien un peintre qui marche. David Onen.

 

Christian MEIFFRET

Maison des Artistes de Paris N° F408814
Artiste du "Salon International de la Gastronomie de Mougins"
Président de l'association Cannoise " Art et Gastronomie"
Artiste militant pour la protection civile de Cannes
Cotation Art Price
Cotation Drouot

Atelier Galerie : Mougins Village au 10 rue des Orfèvres

Biographie

Peindre pour moi n'est jamais devenu une passion ou un quelconque moyen d'expression mais tout simplement une façon de vivre. Ce style de vie pour le comprendre il faut remonter sur plusieurs générations d'artistes.

Une image vieillie par le temps, celle de mon arrière grand-père. Il fut à ma connaissance le point de départ de cette histoire de famille.

Mon grand-père prit la relève mais de façon plus académique. A dix-huit ans il se couvre de gloire à Paris avec un premier prix à l'exposition de la ville de Reims et un premier prix des beaux-arts en 1937. 

Cette évidence conduisit mon père à poursuivre la tradition en étudiant aux beaux-arts de Lille avec à la clé une médaille d'or en tant que décorateur. Il en fit sa carrière.

 

Je commence tout jeune à remplir les toile blanches sous le regard avisé de mon grand-père. Je délaisse rapidement la rigueur du trait pour donner priorité à mes élans d'artiste. Balayant d'un trait les codes et les certitudes des beaux-arts, Je m'introduis dans des émotions moins esthétiques.

 

Mon engagement : Ouvrir une fenêtre sur mon âme tout en explorant de nouveaux territoires artistiques. A partir de ce moment, une seule certitude me guide, mon besoin vital de peindre ne s'éteindra jamais. La peinture est et restera pour moi une véritable raison de vivre.

Arrière grand-père

Grand-père

Oncle